Le Secteur (Cf) dont le chef est Jean Peillod est un sous Secteur du Secteur d’ Ambérieu (C2) . L’A.S. d’Ambérieu est commandée par Gaston Brücher.

L’Opération Treffenfenfeld : Neuville le 10 juillet : Vidéo: témoignage de Raymond Peytavi

De Jean Pirat (Pont d’Ain : journal de marche du Groupe Dargaud (Godard)

11 juillet: Nous sommes appelés en renfort à PONCIN et aussitôt nous nous mettons à la disposition du chef de groupe chargé de la défense de ce secteur. Notre groupe se trouve divisés, trois de nos fusils mitrailleurs et notre bazooka sont rapidement engagés au carrefour de Bosseron. Notre 4 ème  F.M ira sur le flanc gauche vers CHENAVEL avec des Enfants de Troupe. Les Allemands ont amené un matériel considérable, des auto mitrailleuses blindées, de l’artillerie motorisée, une colonne d’infanterie et quelques avions au-dessus. Notre 1 er  groupe est de suite engagé, notre tireur au bazooka par 2 fois stoppe les autos mitrailleuses mais il est vite repéré et les obus de mortier les obligent à se replier, deux camarades sont blessés par des éclats. Les combats sont acharnés. Les camarades des A.S. NEUVILLE PONCIN, les Enfants de Troupe, se battent héroïquement mais devant un adversaire avec une supériorité écrasante et la menace d’encerclement l’ordre de repli est donné vers 17 heures. Nous avons dans notre groupe trois blessés, au cours du combat ; un Enfant de Troupe est sérieusement blessé à une jambe (mollet déchiqueté), il est secouru par notre chef et quelques camarades qui lui ont certainement sauvé la vie ; ce combattant s’en souviendra,……

Donc notre 1er  groupe va se replier en direction de St ALBAN après une attaque au bazooka sur une auto mitrailleuse dans la plaine de LEYMIAT et une dernière embuscade dans la gorge de CERDON. Un de nos amis blessé et hospitalisé à NANTUA a été fait prisonnier et fusillé à BOURG en BRESSE et nous aurons beaucoup de peine et une certaine colère pour de tels actes. Le reste du groupe rejoindra les Enfants de Troupe à JUJURIEUX et dans la nuit, repasse PONT D’AIN occupé pour installer le camp dans les bois de PRIAY en vue de surveiller le trafic sur la voie ferrée.

Lors de l’Opération allemande Treffenfeld du 10 juillet, une section du groupe Tarzan est envoyée en urgence pour soutenir le Groupe Dargaud et la Cie Sidi Brahim à Neuville sur Ain.

Elle s’installe aux Roches de Bosseron, dans l’axe de la route et du pont, Tarzan commande un tir nourri sur les Allemands qui entraîne de grosses pertes ennemies. « Tarzan » est blessé et se réfugie dans une grange. Alfred Tenand vient lui porter secours.