En janvier 1944, au départ  de De Lassus qui chapeautait Morez et Pré Carré (les camps d’Hotonnes), un jeune lieutenant d’active Paul De Vansay "Minet" après une évasion rocambolesque d’un Oflag prend le commandement de ces 2 camps avec Boghossian à la tête de Pré Carré et Grelounaud à la tête de Morez..

Après "un contact" le 2 février à Ruffieu, cette unité est affaiblie, meurtrie par la perte de 7 de ses hommes et la blessure du père Seigle. (Voir Ruffieu).
Le 6 février, à l’aube, le village d’ Hotonnes est occupé par les Allemands. Le camp de Pré-Carré, tout proche est isolé et coupé du Lieutenant Minet et de son camp Richard.
Boghossian envoie une patrouille surveiller les Allemands à Hotonnes et tenter de contacter Minet. Kleber, Gravert et 3 de leurs camarades poussent trop loin cette investigation et se trouvent face aux Allemands qui ouvrent le feu. Kléber est blessé, Travel plus sérieusement. Travel, ramené au camp, est soigné par un médecin emprisonné au camp, il est ensuite ramené chez lui à Chatillon-de-Michaille.
L’après midi, 2 agents de liaison de Minet arrivent au camp et transmettent les ordres de Minet qui chapote les camps de Pré-Carré et Richard: évacuer Pré-Carré, et rallier Saint-Germain-de-Joux puis Echalon.

Les 3 sections se regroupent prés de Giron à la Boucle-la-Loue jusqu’en avril. Le camp Richard du groupement Nord.  est tout proche.

Témoignage Raymond Marmont