A Brénod, dans la journée du 5 février 1944, un violent accrochage se produit au lieu-dit ''Le Monthoux''. Un petit groupe de Résistants du Camp Michel, en mouvement entre ''Pray Guy'' et ''le Molard'' croise un détachement Allemand à la traversée de la route départementale 31.
Les deux groupes font feu instantanément.
Alors que leur camarades réussissent à échapper à leur agresseurs en se mettant à couvert dans la forêt toute proche, trois jeunes Résistants, Roger LUTRIN, Pierre DESMARES, Germain CHEVROLET, tombent sous les balles allemandes.
Un soldat allemand viendra réquisitionner deux habitants du village pour creuser une fosse ou leurs corps seront déposés, à proximité des maisons du Monthoux.
Toute la journée du 5 février, les maquisards sont harcelés par une force bien supérieure. Les fermes du ''Fort'' et du ''Pray Guy'' brûlent, ainsi que celle du ''Molard'', mais ils parviennent à décrocher et échappent à leurs agresseurs en disparaissant dans la forêt.