L'inauguration

A l'ouverture du Musée :

Les collections s'étaient bien enrichies, trop même...

Difficile de convaincre que, même si la volonté était de privilégier la présentation de collections, au dépend de textes explicatifs, il était nécessaire de se limiter, il fallait choisir.

Il était difficile d'expliquer aux donateurs que leur « relique » n'était pas présentée, mais qu'elle allait un jour servir à une exposition temporaire.

Il fallait éviter le trop plein.

Hall sud : peu de modification

Mur EST

  • des billets de banque allemands, surchargés en millions (crise en 1920/22).

Mur OUEST

  • une tenue de S.A. sur un mannequin de couturière.
  • une photo panoramique originale (A3X2) d'une manifestation au stade de Nuremberg.
  • une affiche : « nous vaincrons parce que nous sommes les plus forts »,
  • une autre sur « L'amitié franco britannique »,
  • une dernière : « Il veille » 

 

Face à l'entrée

Le mannequin de déporté avait été enlevé. La porte à barreaux donnait accès à un passage ouvrant :

  • à gauche sur une salle de projection, à la demande le film « L'Ain dans la tourmente » était projeté.
  • à droite sur une salle d'exposition temporaire : le thème présent était : les Affiches.

Hall nord

Mur OUEST

La vitrine fut modifiée : présentation d'une médaille ainsi que le livre énumérant les noms et portraits des 80 parlementaires ayant refusé les pleins pouvoirs à Pétain.

  • panneau en bois de la Ligne de Démarcation,
  • un mannequin de couturière portait une veste de garde frontière allemand,
  • les affichettes à propos de la légion et des Chantiers de Jeunesse apparut avec comme fond un drapeau d'une section de la Légion,
  • un portrait et une lettre du Général Delestraint. Cette lettre évoque la création de l'Amicale des Chars, appelant à la résistance à mots couverts.
  • Pétain en visite à Bourg en Bresse,
  • sabordage de la Flotte à Toulon (zone sud envahie),

La vitrine suivante s'est enrichie d'un appareil photo ayant été utilisé pour la fabrication de faux papiers à la Trappe des Dombes.  

Mur EST

  • en face du thème de la presse clandestine furent placés un meuble d'imprimeur et une « rotative »,
  • la vitrine verticale s'est enrichie d'autres appareils du SOE (special operation executive), en particulier d'un poste émetteur MK II, et d'un un poste récepteur miniaturisé.

Au centre de ce hall : une vitrine horizontale présentait :

+ coté OUEST : des collections de tickets et cartes de rationnement, enquête d'opinion à la demande de la Préfecture, faux papiers, lettres censurées...