Voir Histoire de la muséographie

La Muséographie initiale :

L’Association des Anciens du Maquis de l'Ain de du Haut-Jura (AMAHJ) et celle des Compagnons Volontaires de la Résistance (CVR) avaient choisi de soutenir, dès le début, notre projet. Elles encouragèrent leurs membres de bien vouloir céder à notre Association tout objet et document.

  


Au printemps 1985, notre but était de pouvoir présenter une ébauche de la future muséographie à la Commission départementale chargée de choisir le projet de musée, que le Département retiendrait.

Mr Serge Carret, Président de la Commission d'Etude et de Recherche sur la Résistance et les Exactions nazies avait défini la présentation de la montée du nazisme, le reste, Résistance et Déportation avaient été définies par le C.A.

Deux vitrines furent réalisées par un menuisier Mr Janusock des Neyrolles (déporté  le 12 Février 1944 à Mauthausen), et placées au rez de chaussée, elles présentaient pour l'une les objets de la résistance : faux papiers, faux tampons..., l'autre les objets de la déportation donnée par Mme Coupat de la Cluse, déportée à Ravensbrück.

Les documents étaient suspendus aux murs par des chaînettes.

La rapidité avec laquelle nous avions agi et la qualité de la présentation, avec si peu de moyens impressionnèrent.

La Commission Départementale se prononça pour notre projet et le département vota une subvention qu'elle alloua à la commune de Nantua, pour réaliser l'aménagement des cellules.

 

Le 12 août 1985, le musée départemental d'Histoire ouvrait ses portes aux visiteurs