Permanence au musée :

Le musée ouvrit ses portes le 12 aout 1985 et devait rester ouvert jusqu'au 30 septembre.

De 1986 à 1990 le Musée fonctionnait avec une ouverture de 14h à 18h le weekend, du 1er mai au 30 juin. Puis tous les jours du 1er juillet au 30 septembre. Sur rendez-vous, les groupes, scolaires et autres, étaient reçus en toute saison.

Mr René Collet notre inamovible secrétaire coordonnait la permanence du guichet avec sa cohorte de bénévoles : Mmes Deville, Collet et Mrs Névoret, Molinati, Hérin, Crétin, Bourcier, Camet, Innocenti et Gourmand...  

En 1990, il apparaissait évident que la gestion des entrées par l’association devenait de plus en plus lourde pour des retraités qui prenaient de l'age.

Le maire, Mr Henri Gorju décidait, par une nouvelle convention, de prendre en charge totalement le fonctionnement du Musée. Denis  Collet, fils de René, nommé régisseur du Musée, devait assurer les entrées du mardi au dimanche de 14h à 18h, du 1er mai au 30 septembre. En dehors de cette période le musée restait ouvert pour les groupes, et en particulier les scolaires. De nombreuses plaintes arrivaient en mairie, reprochant la fermeture le matin. 


En 1991, le musée aux mêmes dates, ouvrait aussi le matin de 10h à 12h30.

La gestion du musée :

De 1985 à 1987, le Musée fut totalement géré par l’Association.


Plus d'infos

Le 13 novembre 1987, une convention tripartite liait l’Association, la Commune et le Département. La nouveauté était l’aide que nous fournirait Mme Bruno, conservateur des Musées de l’Ain.


Plus d'infos

En 1990, une nouvelle convention tripartite permettait à l’Association de se décharger des « entrées ». Le musée devenait communal, les salaires étant réglés par la commune et le département. L’association gérait les expositions permanentes et temporaires. Denis Collet, fils de René fut embauché par la commune.

 

En 1993, à travers la signature d’une nouvelle convention tripartite, les rapports Commune-Département furent redéfinis. L’Association animait le Musée et participait aux projets à travers un comité scientifique, qui définissait la politique muséale. Madame Claude Morel fut détachée auprès du Musée par la MAAC (Mission Académique à l’Action Culturelle) comme professeur-relais avec les écoles primaires, et les collèges de l’Ain.

Plus d'infos

Le 1er janvier 2004, le Département prenait en charge le Musée dans sa totalité.

La création de cette Association des Amis du Musée Départemental d’Histoire de la Résistance et de la Déportation de l’Ain et du Haut-Jura, nous a permis de réunir et de rencontrer des personnages extraordinaires au plan local, au plan national et international. Ces hommes et ces femmes, acteurs de ces événements, ont construit avec leurs amis disparus, ce Musée qui leur est dédié aujourd’hui.