L’homme des Maquis de l’Ain va être Henri Petit (Romans)
Vidéo [1'10"] : Les Maquis de l'Ain

Henri Petit appartenait à Saint-Etienne au réseau « Espoir » de Jean Nochet. Après l’arrestation de ce dernier, Henri Petit se trouve sans contact avec la Résistance. Il rencontre fortuitement Marcel Démia et s’intéresse à l’action de celui-ci en faveur des réfractaires.

Leur premier « camp » est ouvert le 10 juin 1943 à la ferme des Gorges au dessus de Montgriffon, il est placé sous la responsabilité de Pierre Marcault "Marco".
vidéo: l'aide des habitants [0'50"]

En juillet, Henri Petit  en crée un second dans une ferme abandonnée, située prés d’Aranc : Terment. Jean Vaudan, qui devindra bientôt "Verduraz", en devient le responsable. En rupture avec la société, il s’était réfugié chez Marius Chavant, à Montgriffon.

Henri Petit cherche à élargir les bases de son action. Il rencontre deux garagistes : Octave Tardi à Brénod et Jean Miguet à Hauteville.
Il renoue des contacts avec Lyon, qui le mettent en rapport avec Bob Fornier, chef départemental de l’Armée Secrète (A.S.).

Bob Fornier cherchait un officier pour encadrer les camps de Réfractaires......

Henri Petit devient le capitaine Romans. Lire la suite

 

Camps de Réfractaires | Camps du Maquis | Groupes Francs (G.F.)